Le programme ECOLO plus 2012

Publié le lundi 17 septembre 2012

1. Investir dans le lien social à SOUMAGNE, nos propositions :

- Créer des comités de quartier dans chacune des entités de la commune.
- Organiser des consultations des habitants sur les projets d’aménagement de leur cadre de vie.
- Organiser un travail de réseau avec les différentes associations psycho-sociales et culturelles.
- Créer une maison médicale qui permette l’accès aux soins pour tous.
- Organiser une journée santé annuelle pour tous avec diverses activités : alimentation, prévention cardio-vasculaire, exercices physiques…
- Créer une agence immobilière sociale.
- Organiser un service de taxi social, de co-stop.
- Développer des activités intergénérationnelles notamment par des lieux d’échanges de savoir (SEL) : ateliers de réparation de vélos, jardins communautaires, écoles de devoirs, initiation à la musique…
- Organiser des formations à l’apprentissage du français, au permis de conduire théorique.
- Favoriser la création de maisons de jeunes et de quartier.

2. Stimuler la créativité et soutenir la création d’emplois à Soumagne, nos propositions :

- Soutenir les entreprises locales et le petit commerce local en organisant un marché artisanal de produits locaux tels que le miel, les fromages, les fruits, le vin.
- Soutenir l’agriculture et l’industrie « propres ».
- Engager la commune dans un projet Agenda 21.
- Mettre à disposition des habitants des terrains communaux pour des potagers et du petit élevage groupés.
- Mettre en place une centrale d’achat pour l’énergie.
- Développer une offre touristique en collaboration avec les communes voisines (Herve, Olne, Fléron, Blegny) et éditer des cartes touristiques.
- Réhabiliter les sentiers, les chemins vicinaux et développer des circuits de balades.
- Mettre en place un système de location de vélos.
- Agrémenter les sorties d’autoroute et faire la promotion des commerces avoisinants (restauration et autres).
- Soutenir la propreté publique et inclure une politique de sanction dans le cas de dépôts d’immondices sauvages.
- Organiser une journée culturelle pour promouvoir les artistes locaux et créer une maison des artistes (lieu de rencontre, de travail, de visibilité pour la musique, les arts plastiques, la poésie…).
- Remettre en état les plaines de jeux et pistes cyclables.
- Favoriser dans les écoles notamment l’éducation à une alimentation saine, à la propreté et aux économies d’énergie.

3. Préserver et améliorer l’environnement à Soumagne, nos propositions :

- Réaliser et assurer l’adoption par la commune des outils nécessaires à une gestion cohérente de l’environnement : c’est-à-dire : un schéma de structure, d’un règlement d’urbanisme et d’un plan communal de mobilité.

À propos de la mobilité et des travaux publics

- S’opposer à CHB et combattre pour la suppression définitive des zones de réservations liées à ce projet.
- Remplacer le projet de centre commercial envisagé par la majorité actuelle par celui d’un habitat multi générationnel avec petits commerces et espaces verts.
- Sécuriser les voiries communales par un entretien préventif et la pose d’équipements visant à protéger les usagers faibles : aménagement de passages pour piétons éclairé par panneaux photovoltaïques, des carrefours (Patra, Soumagne-bas), des intersections de la ligne 38 avec les rues de la Chapelle et César De Paepe.
- Améliorer et sécuriser les trottoirs existants en réaliser là où il n’y en a pas (Chaussée Colonel Joset).
- Lutter contre le stationnement sauvage.
- Développer les infrastructures piétonnes et cyclables en prenant la ligne 38 comme colonne vertébrale et en collaboration avec les communes voisines.
- Créer des parkings pour vélos, dans tous les nouveaux lotissements et aux abords des écoles, commerces et autres points sensibles. .
- Favoriser le covoiturage par la sécurisation du parking relais existant et la mise en place d’un service de « voiture-stop » à l’instar de ce qui a été réalisé à Olne ou à Sprimont.
- Création d’un service de navettes entre les principaux noyaux d’habitat de la commune.
- Négociation avec les TEC pour améliorer la desserte de la commune (augmenter les fréquences, correspondances avec les bus de Fléron).
- Limiter le niveau de pollution sonore (revêtements, respects des normes lors de manifestations).

À propos de l’aménagement du territoire

- Mise en place d’un plan d’aménagement pour Soumagne-Bas en concertation avec les habitants et par l’organisation d’un concours d’architectes.
- Modification du plan actuel d’aménagement de la Place de la gare pour en faire un véritable espace de vie communal et proposition pour empêcher que la rue d’Oultremont ne devienne la sortie du parking de la place de la gare (sortie possible par l’arrière du hall omnisport).
- Faire réapparaître l’eau dans les espaces publics (fontaines, notamment sur la place de la gare) et aménager les rives des cours d’eau naturels (Magne).
- Imposer des zones réservées aux jeux et espaces conviviaux dans les conceptions des projets d’urbanisme.
- Construire en priorité dans les zones déjà urbanisées.
- Préserver les zones d’intérêt pour la biodiversité (bocage du pays de Herve).
- Améliorer le fonctionnement de la CCATM. en définissant des critères sélection des dossiers.
- Protéger et mettre en valeur les monuments avec une attention particulière pour le petit patrimoine.
- Veiller au respect des plans de lotissement et de la destination des zones agricoles et d’habitat.
- Respecter la législation dans toutes les zones industrielles et commerciales pour que la petite industrie vive en harmonie avec les riverains.
- Stopper le gaspillage de terrains agricoles lors de la construction de zonings. Imposer des règles d’urbanisme qui favorise des économies d’espace (par exemple par des parkings sous-terrains).
- Restaurer une vraie ligne 38 sur la Place de la gare.

À propos de l’environnement
- Mettre en place d’un plan communal de développement de la nature (PCDN).
- Réaliser et rénover des bâtiments communaux de telle manière qu’ils soient exemplaires en matière de consommation d’énergie et d’utilisation de matériaux durables.
- Maintenir un coefficient biologique de surface élevé sur les bâtiments communaux, prévoir des toitures vertes, des emplacements pour nichoirs à hirondelles, chauvesouris, etc., entourer les bâtiments de plantations en pleine terre constituées d’espèces indigènes,…
- Imposer l’utilisation de produits et matériaux sains (nettoyage, entretien des espaces verts, peintures, papier recyclé …) dans tous les services communaux, particulièrement dans les crèches et les écoles.
- Concevoir et aménager des espaces publics où l’utilisation du béton est réduite (remplacé par de la végétation et de l’herbe).
- Respect de l’interdiction de l’utilisation des OGM sur le territoire de la commune.
- Revenir autant que possible aux connexions filaires en lieu et place du Wifi et téléphone DECT dans les bâtiments qui dépendent de la commune particulièrement dans les crèches et les écoles.
- Réaliser un bilan carbone de la commune et établir l’empreinte écologique de la commune.
- Inciter les habitants à la plantation de haies et à l’utilisation de l’eau de pluie.
- Installer des fontaines à eau dans les écoles et les espaces publics.
- Luter contre les plantes invasives notamment le long de la ligne 38.

4. Garantir à chacun un cadre de vie où il fait bon vivre en toute sécurité à Soumagne, nos propositions :

- Faire de la sécurité l’affaire de tous en suscitant le dialogue entre les services de police et les citoyens.
- Organiser des comités de quartiers véritables partenaires des décisions communales pour la gestion et l’embellissement et la sécurité de leur cadre de vie.
- Sécuriser et éclairer les voieries et les carrefours
- Favoriser le covoiturage par la sécurisation du parking relais existant et la mise en place d’un service de « voiture-stop » à l’instar de ce qui a été réalisé à Olne ou à Sprimont.
- Négocier avec les TEC pour améliorer la desserte de la commune (augmenter les fréquences, correspondances avec les bus de Fléron).
- Favoriser le commerce de proximité.
- Créer des maisons de jeunes et des maisons de quartier
- Engager des éducateurs de rues pour accompagner les jeunes en rupture.
- Remettre en état ou aménager les plaines de jeux et espaces de rencontres en plein air pour les rendre conviviaux.