Communiqué de presse (juin 2012)

Ecolo Plus Soumagne avec vous pour des solutions durables

Publié le lundi 25 juin 2012

1. Bilan communal de la majorité actuelle

- Les finances communales se dégradent, non seulement à cause des difficultés propres à toutes les communes, mais aussi à cause d’un défaut de prévision et des frais supplémentaires dus à la rénovation de l’ancienne coopérative.

- L’aménagement du territoire.

Depuis 12 ans, rien n’a vraiment été réalisé. Plusieurs projets sont initialisés mais non réalisés (Place de la Gare, pour laquelle on fait des études onéreuses mais dont on n’a toujours commencé les moindres travaux) ou en passe d’être réalisés mais dont le budget explose suite à un manque d’études performantes préalables (rénovation ancienne coopérative)

Pratiquement rien n’est fait ou prévu dans tout ce qui est aménagement des noyaux urbains. Cela fait des années, par exemple, que Soumagne bas, ou Soumagne vallée pour les puristes, attend un aménagement convivial et sécurisé du carrefour et de la place. Sans oublier les habitants du lotissement longeant la route nationale qui n’ont même pas de trottoir pour rejoindre l’école ou les commerces locaux tout proches.

Soumagne n’a toujours pas de schéma de structure. C’est ainsi qu’on assiste à un développement de certains projets commerciaux, agricoles ou industriels qui frise l’anarchie. Il n’existe, en fait aucun plan clair de développement durable de la commune de Soumagne.

- Développement durable.

Hormis l’un ou l’autre panneau photovoltaïque sur le toit d’une école ou deux, l’ancienne majorité est manifestement réfractaire aux énergies renouvelables. (Ex. : aucune injonction ni recommandation aux promoteurs ou bâtisseurs pour l’utilisation des économies d’énergie : on se contente de faire respecter le normes de base). Le hall omnisport est un bel exemple de manque de prévision à long terme : construit il y a moins de 10 ans rien n’y a été vraiment prévu pour économiser l’énergie (isolation thermique et acoustique insuffisante, aucune énergie renouvelable).

Aucune réflexion non plus sur l’éclairage public solaire plus précisément l’éclairage des passages pour piétons qui est inexistant contrairement aux communes avoisinantes.

Par contre, on apprécie que sur les propositions d’Ecolo, la commune ait maintenu les primes pour l’isolation des toitures et le placement de doubles vitrages.

- Mobilité.

Aucune véritable initiative pour les déplacements en modes doux voire même une altération de ce qui existait : ligne 38 dégradée et dangereuse sur Soumagne, aucune piste cyclable créée en 12 ans sauf celle de la rue Militaire sur proposition d’Ecolo et avec l’aide de budgets régionaux du ministre Henry.

2. Bilan d’opposition.

- Ecolo avait un élu au conseil communal qui a participé à toutes les commissions et conseils communaux et a siégé à la Régie communale.

- Il a essayé de faire progresser les dossiers d’économie d’énergie en ayant notamment obtenu des primes à l’isolation. Il a aussi obtenu que Soumagne soit une commune sans OGM ;

- Il s’est battu pour la construction de pistes cyclables sur la commune et en a obtenu… une en 12 ans : rue Militaire

- Il a également réussi à faire voter une motion contre les subsides octroyés par Dexia aux colonies israéliennes de peuplement en territoire palestinien.

- Il s’est opposé régulièrement au budget de la Régie communale en raison de ses dépenses énergétiques très élevées.

- Il a aussi proposé régulièrement qu’un plan de mobilité douce soit établi en direction des écoles sans succès jusqu’à présent.

- Il interpelle aussi régulièrement le Collège sur les problèmes rencontrés par des citoyens riverains d’entreprises, sur les problèmes de nuisances sonores, de sécurité routière.

- Il a aussi toujours soutenu le Centre culturel de Soumagne qui depuis quatre ou cinq ans fait vraiment du bon travail et de bons choix.

3. Propositions d’Ecolo plus de Soumagne.

- Finances.

Stabilisation du niveau d’endettement hors les investissements s’autofinançant (isolation des bâtiments communaux, énergies renouvelables…).

Stabilisation du niveau des taxes en n’augmentant ni les additionnels ni l’IPP qui sont déjà indexés et qui au niveau de la Région sont déjà, pour Soumagne, dans une les tranches supérieures d’imposition.

Mise en place d’une politique à long terme qui vise les économies d’énergie et les travaux d’entretien et de prévention qui économisent sur les dépenses futures (ex. : entretiens préventifs de certains toits d’église, petites réparations de routes avant que leur état ne devienne catastrophique)

- Social

Amélioration du réseau des différents partenaires de santé notamment par la création d’une maison médicale et d’une journée annuelle de la santé.

Création d’une agence immobilière sociale et d’un service de taxi social.

Dans une commune où la pyramide des âges commence à s’élargir prévision et organisation d’activités et de zones de logements intergénérationnels.

Création d’une maison de jeunes et de comités de quartiers.

- Economie, tourisme, jeunesse, culture.

Soutien aux entreprises locales et aux petits commerces locaux.

Création d’un marché artisanal bimensuel avec priorité aux producteurs locaux.

Mise en place d’une centrale d’achat pour organiser des achats groupés d’énergie.

Développement d’une offre touristique (éditions de cartes, SI, location de vélos, signalisation des chemins et sentiers, parcours cyclables, promotion des chambres d’hôtes…) en synergie avec les communes avoisinantes (Beyne, Fléron, Herve, Blégny).

Création et remise en état de plaines de jeux avec espaces multi générationnels (pistes de pétanque…)

Education à une alimentation saine et aux économies d’énergie dans les écoles.

Organisation d’une journée des arts et artistes soumagnards et création d’une maison des artistes.

Augmenter les subsides aux groupements sportifs, culturels et associatifs pour qu’ils reviennent à leur valeur d’il y a trois ans en fonction de critères objectifs qui ne tiennent pas compte de l’orientation politique du groupement.

- Mobilité et travaux publics

Création de pistes cyclables avec la ligne 38 comme colonne vertébrale et les écoles comme point de « chute ».

Sécurisation des voiries communales (passages pou piétons éclairés par panneaux photovoltaïques, carrefours avec zone de réservation pour cyclistes aux feux rouges, aménagement de trottoirs dignes de ce nom, création de parkings pour vélos…)

Favoriser le covoiturage par la sécurisation du parking relais existant. Réfléchir à l’emplacement d’un autre parking relais.

Création de services de navettes entre les principaux noyaux d’habitat de la commune.

Projet alternatif au « futur » centre commercial avec de l’habitat multi générationnel, des petits commerces, des espaces verts et une situation permettant les déplacements par modes doux vers le centre commercial de la commune.

Négociations avec la Région et les TEC pour améliorer la desserte des transports en commun sur la commune (directions, fréquences).

Participation de la commune à la semaine de la mobilité.

- Aménagement du territoire.

Réalisation et adoption d’un schéma de structure (toujours inexistant à Soumagne) et d’un règlement d’urbanisme.

Amélioration du plan actuel d’aménagement de la Place de la Gare pour en faire un véritable espace de vie communal.

Proposition pour empêcher que la rue d’Oultremont ne devienne la sortie du parking de cette place.

Faire réapparaître l’eau dans les espaces publics.

Faire respecter la législation dans toutes les zones industrielles, à caractère agricole ou commercial pour une bonne harmonie avec les riverains.

- Environnement

Promotion des règles environnementales dans les bâtiments et services communaux (peintures, produits d’entretien…).

Réduire l’utilisation du béton dans les espaces publics.

Vérifier le respect de la non utilisation d’OGM .

Revenir autant que possible aux connexions filaires en lieu et place de la wi-fi , surtout dans les écoles.

Réaliser un bilan carbone et une empreinte écologique de la commune.

Mise en place d’un pan communal de la nature (PCN).

Favoriser l’utilisation de l’eau de pluie et la plantation de haies.

Installation de fontaines à eau dans les écoles et les espaces publics.

- Sécurité

Evidemment, tout ce qui touche à la sécurité routière et qui est repris dans les paragraphes précédents.

Sévir contre le parking sauvage surtout dans les quartiers où cela met clairement la sécurité des piétons et des enfants en jeu.

Faire respecter les normes de bruit par tous les véhicules à moteur.

Engagement d’éducateurs de rue.

Faire de la sécurité l’affaire de tous en suscitant le dialogue entre les services de polices et les citoyens.

Une surveillance plus systématique de la ligne 38.