Les grandes lignes de notre intervention lors du vote du budget 2013 du CPAS

Budget CPAS 2013

Publié le mardi 2 avril 2013

Considérations générales

- Notre représentant au CPAS ayant été contraint de s’absenter pour raison de santé, ecolo plus ne s’est pas encore prononcé sur ce budget.
- Néanmoins, considérant d’une part qu’il doit répondre aux situations précaires de plus en plus nombreuses de notre population et d’autre part qu’il a été adopté à l’unanimité des membres présents, nous avons décidé d’émettre un avis positif.
- Nous nous posons cependant quelques questions fondamentales, notamment :

  • Comment être plus actif pour répondre aux situations de détresse ?
  • Comment, dans notre sphère de compétence, contribuer à lutter contre les phénomènes de pauvreté ?
  • Comment, par l’action sociale, non seulement guérir, mais mieux prévenir ?

Deux exemples

Le rapport signale des problèmes de logement et de dépenses énergétiques. À ce sujet, 2 suggestions correspondantes à votre et à notre programme :

1. Création d’une Agence Immobilière Sociale (ASBL)

  • Pour rappel, l’ASBL, largement subsidiée par la Région wallonne, prend contractuellement en gestion les immeubles de propriétaires publics ou privés.
  • Moyennant une participation modérée, le propriétaire bénéficie de la garantie du paiement du loyer, de l’entretien du bien, de l’exonération ou réduction du précompte immobilier, des aides à la réhabilitation.
  • Les locataires, à revenus précaires ou modestes, bénéficient d’un logement à loyer modéré répondant aux critères minimaux de salubrité et d’un accompagnement social.
  • Une AIS doit couvrir un territoire de 50.000 habitants, ce qui implique dans notre cas la collaboration de 4 communes minimum.
  • Une tentative de constitution a échoué lors de la précédente mandature. Je n’en connais pas les raisons.
  • Une récente réunion organisée à Fléron avec la présence d’une Directrice du fonds du Logement a permis d’informer les communes du plateau de la teneur du nouveau décret.
  • Les communes représentées (Beyne-Heusay, Fléron, Herve) se sont montrées intéressées. Soumagne et Blegny qui avait confirmé leur participation étaient malheureusement absentes.
  • 17% de la population wallonne ne bénéficie pas d’une AIS. La commune et le CPAS de Soumagne sont-ils disposés à prendre une initiative dans ce domaine ?

2.Dépenses énergétiques

  • Les dépenses en chauffage sont liées directement à la qualité de l’isolation des maisons.
  • Les aides à l’isolation doivent par conséquent être ciblées prioritairement vers les habitations des personnes précarisées.
  • Les primes communales devraient être adaptées en conséquence et le Conseiller en énergie mener davantage des actions proactives en faveur de cette catégorie de notre population.

Pour ECOLO plus

Pascal ÉTIENNE